Noel: message d’espoir

« Or, durant leur séjour à Bethléem arriva le moment où Marie devait accoucher. Elle mit au monde un fils: son premier-né. Elle lui mit des langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle réservée aux voyageurs.

Dans les champs environnants, des bergers passaient la nuit pour garder leurs troupeaux. Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Une grande frayeur les saisit.

Mais l’ange les rassura: -N’ayez pas peur: je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une très grande joie. Un Sauveur vous est né aujourd’hui dans la ville de David; c’est lui le Messie, le Seigneur. Et voici à quoi vous le reconnaîtrez: vous trouverez un nouveau-né dans ses langes et couché dans une mangeoire.

Et tout à coup apparût, aux côtés de l’ange, une multitude d’anges de l’armée céleste qui chantaient les louanges de Dieu: Gloire à Dieu au plus haut des cieux! Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. »   Luc 2:6-14

 

 

 

 

 

 

Publicités

Rameaux

Ton Roi vient, pauvre et débonnaire,
Plus grand que les rois de la terre,
Jérusalem, sèche tes pleurs,
Célèbre par tes chants sa gloire,
Tends-lui les palmes de victoire
Et jonche son chemin de fleurs.

Maitre puissant, Roi sans armée,
Héros vaillant, chef sans épée,
Jésus, ô Prince de la paix !
Pour saper ton oeuvre féconde
Se dressent les puissants du monde;
Mais tu triomphes à jamais;

Tu régneras, ô divin frère,
Et tous les peuples de la terre
Un jour reconnaitront ta loi;
Armés de ta parole sainte,
Que tous tes rachetés, sans crainte,
Partout combattent avec toi.

Tu vois la détresse profonde
Qui pèse aujourd’hui sur le monde;
Sauveur fidèle, hâte-toi.
Viens établir ton alliance,
Fais tomber toute résistance,
Soumets les peuples à ta loi

        Dans « Louange et prière »

Psaume de David

    » Eternel! tu me sondes et tu me connais,

Tu sais quand je m’ assieds et quand je me lève,

    Tu  comprends de loin ma pensée;

Tu sais quand je marche et quand je me couche,

    Et tu pénètres toutes mes voies.

Car la parole n’est pas sur ma langue,

    Que, déjà, Eternel! tu la connais entièrement.

Tu m’entoures par-derrière et par-devant,

    Et tu mets ta main sur moi.

Où irais-je loin de ton Esprit

    Et où fuirais-je loin de ta face?

Si je monte aux cieux, tu y es;

    Si je me couche au séjour des morts, t’y voilà

Si je prends les ailes de l’aurore,

    Et que j’aille demeurer au-delà de la mer,

Là aussi ta main me conduira,

    Et ta droite me saisira.

Si je dis: Au moins, les  ténèbres me submergeront,

    La nuit devient lumière autour de moi;

Même les ténèbres ne sont pas ténébreuses pour toi,

    La nuit s’illumine comme le jour,

Et les ténèbres comme la lumière. »

La bible

La Resurrection.

        « Tandis qu’ils [les disciples] parlaient de la sorte, lui-même [Jésus] se présenta au milieu d’eux et leur dit : Que la paix soit avec vous.
Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit.
Mais il leur dit : Pourquoi êtes vous troublés et pourquoi ces raisonnements s’élèvent-ils dans vos cœurs ?
     Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi, touchez-moi et voyez : un esprit n’a ni chair ni os comme vous voyez que j’en ai.
Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds  Comme dans leur joie ils ne croyaient pas encore et qu’ils étaient dans l’étonnement, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ?  Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux, puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais, lorsque j’étais encore avec vous; il fallait qu’il s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l’intelligence pour comprendre les Écritures, et il leur dit :   Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour et que la repentance en vue du pardon des péchés serait prêchée en son nom à toutes les nations à commencer par Jérusalem. Vous en êtes témoins.

 « La Bible Luc 24/36-48 »